Il est chaque jour,
Une heure trouble et lourde.
Je parle, sans ouvrir mes yeux ensommeillés,
À voix haute avec mon angoisse.
Elle a un battement comme le sang.
Elle est tiède comme une haleine.
Comme un amour heureux
Elle est raisonnable et méchante.

Anna Akhmatova, 1921
in Requiem Poèmes sans héros

Traduction, Jean-Louis Backès

Poésie Gallimard, juillet 2010

LOGO


Poème choisi pour Les Cahiers de Poésie du Jeudi, compilés par Asphodèle

(Ici, vous pourrez prendre connaissance des autres participations)


livre3153614-4507960 N&B1