De lourds navires à quai
dans nos poitrines

Avons-nous navigué ?
Qu’avons-nous vu du monde ?

Tout reste à lire
nous le savons
dans l’herbe
dans le sable
sous le pied qui trébuche au caillou
sous l’algue
Il faudrait déchiffrer
tout ce qui est offert
lire l’empreinte

Mais nous sommes nous-mêmes empreints.
Et nous sommes ignorants.

Jeanne Benameur, Notre nom est une île,
© Éditions Bruno Doucey, septembre 2011

livre3153614-4507960 N&B1