Bernard Dimey, Le milieu de la nuit

Je vais m’envoler

Ce soir je vais partir visiter les nuages,
Je n’y suis pas encore mais ça va pas tarder,
Je vois déjà des fleurs tout autour des visages,
Tous les gens qui sont là commenc’nt à m’regarder
Car si je réussis c’est extraordinaire.
Ils ont raison d’attendre, ils seront pas déçus,
Je sens que j’m’arrondis comme une Montgolfière,
Je vais quitter la terre, personn’ me verra plus !

J’ai commencé c’matin aux petites aurores
Avec un muscadet de derrièr’ les fagots
Qui glissait comm’ du v’lours, d’ailleurs j’en rêve encore,
Et deux trois p’tits kirs qu’étaient bien rigolos,
Vers midi je marchais sur des pompes à bascule,
C’est là que j’ai compris que j’allais m’envoler.
C’est un travail très dur… Si t’avanc’s pas tu r’cules,
L’ivresse est un pays où faut pas rigoler !

T’as des gens qui picol’nt sans aucun savoir-faire,
Eh bien, voilà des gars qui s’envol’ront jamais,
Qui cess’ront pas d’ramper, qui quitt’ront jamais terre
Alors que moi je sens que ça va pas tarder,
J’vais survoler Paris comme un ange véritable.
J’aim’rais pouvoir emm’ner tous mes potes avec moi
Mais comm’ils s’fout’ de moi pasque j’mont’ sur la table
J’vais m’envoler tout seul et j’les emmèn’rai pas !

Il est huit heur’s du soir, y a douze heur’s que j’travaille,
Je me sens tout léger comme un petit zoizeau.
Me v’là sur le trottoir avec des gens qui braillent,
Je vais prendr’ mon élan… Je serai tell’ment beau
Que tous ces connards-là en auront plein la vue.
Allez hop ! C’est parti !… Non, c’est pas pour ce soir.
Y a vingt ans que j’m’exerce… C’est toujours pein’ perdue.
J’essaye encore demain… Après, j’arrête de boire.

Bernard Dimey, Le milieu de la nuit, 1991
© Christian Pirot, 1998

Dominique Dimey, sa fille, qui ne l’a connu qu’à l’âge de vingt ans, lui a dédié cette chanson.

dimey-19545d5-1
© Yvette Cathiard, sa compagne

 

Les chansons les plus connues dont Bernard Dimey avait signé les paroles (clic sur le nom des interprètes)  :

Il en est d’autres, moins connues :

livre3153614-4507960 N&B1


13 réflexions sur “Bernard Dimey, Le milieu de la nuit

  1. J’vais fair’ com’ Carnetsparesseux et aller à la bibli emprunter un recueil de ce Mossieur …mais avant j’reprends … Un muscadet de derrièr’ les fagots
    Qui glissait comm’ du v’lours, d’ailleurs 🍷

    Aimé par 1 personne

  2. J’arrive un peu tard, mais c’est parce que je suis passé à la bib prendre quelques Dimey, que j’ignorais connaitre( via Syracuse à un bout et, à l’autre, Leprest) ; maintenant j’en sais plus, qui va me prendre quelques temps à ruminer. rien ne vaut la digestion 🙂
    Joli boulot, le garçon. Du métier, du cousu-main, de la fantaisie, et ce qu’il faut de fanfreluche pour rhabiller la noire mélancolie qu’il eu la grande bonté de ne pas nous fiche en pleine face.

    Aimé par 2 people

  3. Il y a matière là ! Un bel hommage que tu lui rends ! Le premier poème qu’il lit ne correspond pas au titre ou c’est moi qui gnognote encore ? 😀 Il devait avoir un foie volumineux, hélas, car quel talent ! J’ai beaucoup beaucoup la chanson de sa fille… et la Seine… J’ai tout aimé de ce que tu as présenté ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est toi qui gnognotes. Bien sûr que le premier poème ne correspond pas : j’avais envie de présenter le plus de « facettes » possibles de ce personnage hors du commun.
      Oui, la Seine… autant le texte que les illustrations m’ont fait craquer…

      Aimé par 1 personne

      1. Mais mais euh 🙄 !!! Je sais bien que la vidéo ne correspond pas au poème du « jour », non mais quand même ! Attends je reviens voir ce qui m’a chiffonnée… 😀

        J'aime

    1. L’histoire des arts a souvent prouvé que la prise de « substances » de toutes sortes sublimait la créativité de ces êtres à fleur de peau, de ces cabossés de la vie, qui éprouvent le besoin de se désinhiber pour laisser exploser leurs doutes. Une alchimie que je ne connais certes pas, mais qui semble avoir réussi à quelques génies. Parce qu’il me semble qu’il faut quand même être un génie qui se méconnaît pour que la magie fonctionne.

      J'aime

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s