Les Plumes de la peur, chez Asphodèle

Ces Plumes sont un véritable cauchemar, ce mois-ci. Je ne suis pas inspirée du tout ! Mais je vais la jouer téméraire, et m’y coller quand même !

J’ai fait appel à Guy Goffette, à Jeannette Walls et à Arnaldur Indridaso pour qu’ils stimulent mon imagination, mais ils se sont refilé le bébé avec l’eau du bain. Jeannette – je crois que c’est la femme en vert que j’ai aperçue l’autre jour – Jeannette m’a conseillé de prendre l’avion en ajoutant en riant : « Mais il vaut mieux que vous n’ayez pas le vertige, parce que je vous garantis que, sur l’étoile d’argent, vous aurez mal au ventre ! ». De quelle étoile veut-elle parler ? Pour Éluard, la terre est bleue, pour elle, les astres sont argentés. Ne trouvez-vous pas qu’elle est un peu méchante, Jeannette, de chambouler ainsi mes repères sidéraux ? Moi qui suis si vulnérable !

Le poète est venu à mon secours. Vous savez, m’a-t-il dit, nous avons cru longtemps qu’il nous suffisait d’allonger le bras pour toucher le ciel et tenir en laisse le vieil horizon. Nous, les auteurs, avons le pouvoir de rendre la vie multicolore, pour nous approcher de cette illusoire perspective.

Ses mots m’ont fait sursauter ! Il a souri et m’a tendu un livre : je vous l’offre ; vous y trouverez refuge pour apaiser les tremblements de votre émotivité quand un auteur vous bouleversera. J’ai regardé le titre :  » L’adieu aux lisières « .


Laborieusement écrit pour la version 52 des Plumes d’Asphodèle.

LOGO
Logo cliquable

Il fallait utiliser :

Bleu, cauchemar, vertige, avion, tremblement, sursauter, vulnérable, coller, ventre, eau, téméraire, inspirerbouleverser, méchante.

Et les expressions suivantes, issues de titres de livres :

L’adieu aux lisières
L’étoile d’argent
La femme en vert


© Martine – 07/05/2016

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil

16 réflexions sur “Les Plumes de la peur, chez Asphodèle

  1. Bin quand même, c’est sacrément bien tourné comme cauchemar.
    Les miens (de cauchemars) sont en panne de chez panne, plus un vermicelle, mais j’y pense, et puis rien qu’une éclipse fait écho. Quelle lisière vulnérable que la sécheresse d’inspiration. En attendant le prochain pont je regarde couler l’eau chez les autres.
    Bravo, l’exercice de style est très poétique.

    J'aime

  2. j’aimerais faire des cauchemars aussi constructifs ! Les miens doivent voguer dans la mauvaise direction. Peut-être la faute à ce GPS que je n’ai pas bien en main ? 😀
    Bravo, ce défi a l’air bien facile quand on lit ce texte et pourtant …

    J'aime

  3. Ben, ça ne sent pas le labeur, je te jure !
    J’ai lu ton texte avec beaucoup de plaisir…et en plus, j’ai tout compris ! 😉

    Merci pour les couvertures des trois romans…

    Bon week-end !

    J'aime

  4. Hi hi ! Jolie pirouette et je trouve que ton manque d’inspiration est bien troussé ! Je ne vois pas non plus ce que Mindounet aurait pu ne pas comprendre, tu as fait « simple » !!! 😆 Et pour info, ce ne sont pas des « expressions » tirées de livres mais les titres des livres eux-même ! Dites donc la Turbulente, il y a du relâchement, on ne suit plus ??? 😀 😀 ♥

    J'aime

    1. Mais, belle Aspho, c’est toi qui ne suis pas ! J’ai bien écrit « titres de livres » et je me suis même décarcassée à créer une bannière avec les couvertures de ces trois ouvrages. Si j’ai parlé « expressions », c’est parce que les mots de ces titres – excepté « L’adieu aux lisières » – ont été sorties de leur contexte propre, pour entrer dans une histoire qui n’avait rien à voir avec eux. Je n’ai pas trouvé d’autre mot plus adapté ; locution, construction, terme, peut-être ? Mais ça ne me satisfait pas non plus !
      Bisous, m’dame

      J'aime

  5. Tu t’es baladée sur les mots avec talent, malgré ton manque cauchemardesque d’inspiration… 😉
    Bises
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

    1. Tu le fais exprès ? En fait, je me suis tout juste débrouillée avec mon absence d’inspiration… Mais tu ne vas quand même pas me dire que j’ai employé des mots impigeables !
      Je dis comme Aspho, pas de pont pour ceux qui en ont profité pendant 40 ans de vie professionnelle… Faut les laisser aux jeunes comme toi 😂

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s