Je pense à certains de mes amis de l’Agenda Ironique et/ou des Plumes. Peut-être certains seraient-ils intéressés ?

sale temps pour les ours

fb_stplo

ÉDITO par CÉLINE GALASKA   //

En choisissant d’appeler mon blog d’expression littéraire sale-temps-pour-les-ours, en février 2015,  je faisais explicitement référence à la menace qui plane sur certaines espèces animales vouées à disparaitre. Il existe aussi dans l’écosystème culturel – et plus particulièrement dans le domaine littéraire – une espèce dont la survie est menacée : l’auteur qui produit du court. Ainsi depuis un an, à raison d’une publication par semaine environ, je publie sur ce blog des textes courts émanant d’auteurs inconnus ou tout simplement méconnus. Le but : donner une visibilité à cette vaste création littéraire, pleine de vitalité, dont les médias ne parlent pas.

Excepté les concours de nouvelles qui mettent le format court à l’honneur l’espace de quelques semaines, personne en effet ne s’intéresse à cette catégorie de littérature, pourtant réputée plus percutante que les longs formats. Cette situation d’ignorance voire de mépris n’est pas un…

View original post 1 190 mots de plus