Pierre Coran, Inimaginaires

hérisson

(illustration : Henriette Kröger)

Le pagivore

Il eut soudain grand faim de livres,
En avala cent-trente-trois

Dont un traité de savoir-vivre,
Mi à l’envers, mi à l’endroit

Il épargna la poésie,
dévora l’encyclopédie

Et juste à l’heure du dessert,
Mi à l’endroit, mi à l’envers,

Croqua la bibliothécaire.

Pierre Coran, Inimaginaire,
2008, © Mijade

TUTO-OUV-615x335


LOGOProposé pour Les Cahiers de Poésie du Jeudi, compilés par Asphodèle

La liste des autres poèmes, écrits ou choisis par la team sont ici

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil

25 commentaires

  1. J’adore ! Je ne l’ai pas dévoré mais savouré et je le garde pour mes petits élèves…Ils déchiffreront pour l’avaler avec bonheur et l’accrocherons sur notre arbre à poèmes. Merci, un vrai bonheur…

    Aimé par 1 personne

    1. Quel âge ont les enfants que tu accompagnes ? Si ce poème t’a plu pour eux (et pour toi), je te conseille le recueil de Pierre Coran « Inimaginaire ». Il regorge de délicieux petits textes, à croquer et à faire craquer !

      J'aime

    1. En voici un autre, si tu veux :

      Le poisson doré

      Il a tant et tant pleuré,
      Le poisson doré,
      Que le vase a débordé.
      Et l’eau a coulé, coulé
      Vers le ruisseau du verger
      Aujourd’hui dans la rivière,
      Il promène, heureux et fier,
      Ses écailles de lumière.

      J'aime

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s