Apulée

398 pages.
Un pavé, me direz-vous !
Trois-cent-quatre-vingt-dix-huit pages à lire…

Certes ; mais sachez que vous disposez d’une année pour les déguster une à une. Pour prendre et entreprendre ; pour poser et reposer ; pour dévorer, pour feuilleter, pour aimer.

Vous avez entre les mains le premier recueil d’un magazine, dont le prochain numéro ne paraîtra qu’en 2017. Une « revue des littératures du monde, attentive aux œuvres vives du Maghreb et de la Méditerranée, de l’Afrique et au-delà, laissant une place entière à la fiction, aux débats de pensée, à la poésie, au croisement des langues et à la traduction, aux voix nouvelles, lointaines ou proches, aux voix du monde…« 

Vous n’aurez pas trop de toute une année que vous aurez passée à picorer, à dévorer, à grignoter, à ajourner, à récuser parfois. Et pourquoi pas ? Pourquoi devriez-vous priser l’intégralité de ce périodique ?

Autour du thème des Galaxies identitaires, alliant textes et photographies, ce premier numéro rassemble des poètes consacrés ou à découvrir, nouvellistes et romanciers, essayistes, artistes

Cette revue, dont le rédacteur en chef est – excusez-moi du peu – Hubert Haddad, se dit indépendante, née de la rencontre de quelques écrivains d’inspiration nomade. Cette revue veut « travailler d’un autre point de vue, en perspective décalée, à rendre à son vrai champ l’esprit de la littérature« .

Vous ne serez pas contraint d’apprécier tout le monde; parce que du monde, et du beau monde, il y en a dans cet ouvrage.  Mais comment tous les nommer et n’oublier aucun des 80 auteurs qui ont déposé leurs mots, les émois de leur cœur, leurs convictions, leurs cris de joie ou de révolte, leurs émotions ? Je préfère vous laisser les découvrir, parce que j’espère vous avoir donné envie de le faire.

« Apulée, écrit Hubert Haddad, aimerait reprendre le flambeau de la pensée indocile et des exultations d’une liberté sans mors, à la source de toute invention. »

Et je reprendrai, en guise de conclusion, un texte de l’auteur duquel les fondateurs de cette revue ont donné le nom :

« Moi-même, je sais le plus grand gré à l’âne que je fus de m’avoir fait passer par des tribulations variées et rendu, sinon pleinement sage, du moins plus riche de savoir.« 

Apulée, L’Âne d’or ou les Métamorphoses

Apulee_de_Madaure

Publié chez Zulma


© Martine – 18/03/2016

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil

13 réflexions sur “Apulée

    1. Je dirais aussi : « quel BEL homme intéressant ! »
      Au delà de ces considérations esthétiques, les textes de cet homme-écrivain-poète sont éblouissants de sensibilité, de finesse et d’humanité.
      J’en suis – presque – inconditionnelle 🙂
      Dans ce recueil, il a su rassembler les meilleurs…

      Aimé par 1 personne

  1. Ce qui est une bonne chose c’est de faire perdurer /et/ou/revivre les « revues de littérature » de qualité ! Tous les grands du siècle dernier ont souvent commencé comme ça ! Et puis 398 pages, ce n’est pas un pavé pour moi ! Un pavé commence à 500-600 pages ! 😉 Quelle jolie phrase que celle de « l’Apulée » d’Hubert Haddad…

    Aimé par 1 personne

    1. Hubert Haddad fait justement référence à ces revues, dans son texte « L’énergie des lointains » : Fontaine, de Max-Pol Fouchet, Forge sous l’impulsion de Jean Sénac, Souffles à l’iniiative d’Abdellatif Laâbi….

      Aimé par 1 personne

      1. Tine, les grands esprits se rencontrent ! 😆 Je n’en ai pas connu beaucoup mais j’adorais aller aux archives de ma biblio en pension pour lire de la poésie contemporaine dans ces revues ! Dans ma pension, on ne lisait que les classiques… 🙄

        J'aime

    1. D’abord tu n’es pas bête, qu’est-ce que c’est qu’ça ! Ensuite, tu as raison, les couvertures de Zulma sont assez fascinantes. Et je suis sûre que tu vas trouver Apulée dans ta bibliothèque animée par une professionnelle (ou des…) qui savent ce que bonne littérature et belle poésie veulent dire !

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s