C’est la dernière fois. Le dernier soir. Elle a deux heures devant elle. Pour elle. Pour jouir des fanfreluches et des affiquets qui la nippent depuis bientôt vingt ans, sous la chaleur de pauvres projecteurs qui lui font croire qu’elle est une étoile. Qu’elle a du talent. Qu’elle est une diva, une vedette.

C’est la dernière fois. Le dernier soir. Dans la misérable loge où elle se barricade depuis bientôt vingt ans avant de monter sur scène, elle oublie. Qu’elle rêvait de trouver fortune. De s’asseoir réputation. De narguer les paparazzis derrière ses lunettes aux verres fumés.

C’est la dernière fois. Le dernier soir. Elle défripe le film de sa vie. Elle débâtit ses prétentions d’adolescente. Ses chimères lumineuses qui se sont avéré fugaces météorites. Elle a le cœur gros, comme le disait, en 1964, ce chanteur dont elle était fan quand elle était jeune et belle.

C’est la dernière fois. Le dernier soir. Elle sait qu’elle ne fera même pas la une du quotidien local. Elle ne l’a jamais fait. Alors, fragilisée, désespérée par ce désespoir tsunamique, elle retire affûtiaux et falbalas.

C’était hier, la dernière fois. Ce soir, c’est fini.

 

LOGO
Logo cliquable

 

Il fallait utiliser :

vedette – fragiliser – fortune – film  – projecteur – fumé – paparazzi  – fanfreluche  – réputation – prétention  – chanteur  – oublier –  locale – gros  – étoile – météorite – talent  – chaleur – lumineux – diva –  barricader – moi (que je n’ai pas employé)

D’autres aussi se sont prêtés à ce jeu : AsphodèleThiébault de Saint Amand, Marina Chili, Réjanie, Mind The Gap alias Mindounet,Marie-Jo64, Lydia,Valentyne, Domicano, Anne de Louvain-la-Neuve, Monesille, Cériat, Soène, Carnets paresseux alias le Dodo, La Licorne, Astrid,Claudialucia, EmilieBerd, Lilousoleil. Bizak, PatchCath.


© Martine – 12/03/2016

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil