Plumes vagabondes

Libellule

 

alouette

 

nuage oiseau

 

 

Raoul Duffy oiseaux

alouette et libellule

© martine – 25/02/2016

LOGO


Délires déliés pour « Les Plumes d’Asphodèle » sur le thème du vagabondage.

La collecte : Flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

Les participants : Nunzi, Soène, Mind The Gap, Monesille,Jacou33, Lydia B. ,Carnets Paresseux , Mijo64Marina Chili,PatchCath, Asphodèle,Célestine, Anne de Louvain-la-Neuve, EmilieBerd,Martine27, Cériat, Isabelle (Les tribulations d’une lectrice), Claudialucia. Valentyne.Bizak.

 


Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil

44 réflexions sur “Plumes vagabondes

  1. Ô la tricheuse 😆
    Je sens que Miss Aspho va rajouter un article à son règlement !
    Ca c’est une pirouette. Mais pourquoi n’y ai-je pas pensé ? 😆
    Bravo, et puis c’est court 😉
    Bonne semaine et bises de Lyon

    Aimé par 1 personne

    1. Quoi, de la triche ? S’exprimer, ce n’est pas toujours ne donner de l’importance qu’aux mots 😉
      Et puis, et puis… il y a des fois où les mots sont sans voix.

      Bises Iséroises pour ta semaine.

      J'aime

      1. Je plaisantais, bien sûr, Martine 😉
        Et je découvre que nous sommes très régionales, alors 😆
        L’Isère c’est tout près du 69, dans notre nouvelle région RAA !
        Bon mercredi et gros bisous

        J'aime

  2. On sent quand même que les mots ne t’inspiraient pas trop d’émotion, pour reprendre ta réponse à Bizak. Du coup, ton texte n’a pas, si je puis me permettre, la merveilleuse brillance sensible à laquelle tu nous as habitués. Mais on le regarde plutôt (enfin je parle pour moi) comme un très bel objet qui manque un peu d’âme.
    Tu ne m’en veux pas d’être sincère?
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Émilie 🙂
      Les mots sont des matériaux précieux pas toujours faciles à ciseler.
      Ceux qui nous étaient donnés à faire valoir n’étaient pas si simples que cela, et je me suis dit que leur offrir un écrin ne pouvait que les sublimer.
      Bises

      Aimé par 1 personne

  3. J’adore ! en choeur je dirai : et dire qu’elle chouignait qu’elle n’était pas inspirée, mais reste comme cela : pas inspirée ! ça nous régale et tant pis si je cause pas français, c’est l’enthousiasme !

    Aimé par 1 personne

    1. Ben, c’est à dire que je ne savais pas vraiment comment dire… Cette histoire d’alouette que je ne voulais pas plumer, de libellule que je ne voulais pas voir dévorer, c’est tout juste si elle ne m’a pas donné le bourdon, ou le cafard. Et puis je ne voulais pas prendre la mouche, non plus 😉

      J'aime

  4. Hé bien ! Pas inspirée chouinait-elle ! Mais c’est génial ces haïkus aussi magistralement illustrés ! Le vagabondage prend tout son sens aujourd’hui avec la variété des textes ! Et tes délires m’ont comblée ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Haïkus… c’est trop d’honneur et c’est vite dit. À l’origine, j’ai écrit ce texte « nu ». Et comme je le trouvais « plat », j’ai pensé à l’illustrer pour lui donner vie. Tu as raison, le cru vagabond est excellent et varié. Et, tu vois, je n’imaginais pas que ces 20 mots auraient pu faire naître autant de belles créations !

      J'aime

  5. Pour reprendre Valentyne, agréable scénographie pour ces mots légers.
    J’ai, bien sûr, aimé « gironde calandrelle » ;); et appris que calandrelle est une alouette.
    Je pensais que ce nuage était celui d’un rassemblement d’étourneaux.

    J'aime

    1. Tu as raison, il s’agit bien d’un nuage d’étourneaux. Je pensais que cette vague illustrait bien la « baguenaude céleste » et « l’évanescente rencontre » entre l’insecte et l’oiseau 🙂
      Quant à la « gironde calandrelle »… j’aime l’association de ces deux mots : je trouve qu’ils font poème. 😉

      J'aime

    1. Les « escreveices » ont deux yeux mobiles et pédonculés (merci ma cop’s Wiki), et non « renonculés », C’est dommage pour la libellule qui a des yeux convexes énormes à 17 000 facettes (bon, ça va Wiki, arrête de te la jouer 😉 ), qui aurait pu se poser avec grâce sur un pétale de grenouillette.
      Comment, j’ai digressé et pas répondu à ta question ? Mais y’avait pas de question 😉

      J'aime

  6. Les mots des plumes agrémentés de belles images allégoriques très expressives que nul texte ne pourrait rivaliser si l’écriture n’avait pas été inventée. Très belles figurations qui nous changent aussi, il faut dire des textes très longs et fatigants parfois. J’ai adoré l’idée.

    Aimé par 2 people

    1. 😀 Merci Bizak 😀
      Je n’étais pas très à l’aise avec cette récolte qui ne m’inspirait guère d’émotion. J’ai dû m’en créer en recherchant des illustrations qui pouvaient donner aux mots des moyens de parler à ma sensibilité et à mon imaginaire (un peu en panne).

      J'aime

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s