Le jour s’engourdit. Déjà l’insomnie éperonne mes paupières.

Sera-t-elle tempête, farandole de saint-pierres
fendant le flot des larmes qui coulent ici ?

Sera-t-elle mélancolique, éparpillement aussi
de souvenirs minuscules qui s’étalent à la truelle
d’un maçon passe-partout sillonnant une ruelle ?

Sera-t-elle tablier de serpillière épandu sur le gazon
avant qu’un blanc linceul ne couvre la maison ?
Ou tenture de tiretaine par le fer chauffée,
coupable d’agacements qui arrivent par bouffées ?

Sera-t-elle gentillesse, plaisir, poésie ? Merci
si elle est éclaircie, si elle est chaleur. Car voici
que me visite le pitpit syncopé du petit rouge-gorge
posé sur l’almanach. J’anhèle comme un soufflet de forge.

Je respire au rythme du pop-pop du steamer
qui s’engouffre dans le roulis halluciné de la mer.


©Martine – 16/01/2016

 

LOGO
Image cliquable

Poème écrit pour « Les Plumes » d’Asphodèle : les mots à caser étaient

Jour, gentillesse, motivation, coupable, fer, almanach, visite, éparpillement, dilettante, farandole, insomnie, maison, passe-partout, plaisir, poésie, éclaircie, tempête, mélancolique, serpillière, agacement, chaleur, respirer, minuscule et syncopé.

Et, malgré ma « motivation », je ne lui ai pas trouvé place.

Les autres participants : Marina Chili (ex VDM), Nunzi, Ghislaine, Thiébault de Saint-Amand, Soène, PatchCath,Mind The Gap, Carnets Paresseux, Martine, La plume et la Page, Célestine, Valentyne,Claudialucia, BrizeMarie-Jo64, Domicano, EmilieBerd, Monesille, Nadège, Modrone-Eeguab, Cériat , LilouSoleil,MerquinJacou,

 

 

NOEL EN COULEURS
Image cliquable

Et pour les « Impromptus Littéraires »,   sur le thème des rimes volées à ce poème de Victor Hugo

Fenêtres ouvertes

Le matin – En dormant

J’entends des voix. Lueurs à travers ma paupière.
Une cloche est en branle à l’église Saint-Pierre.
Cris des baigneurs. Plus près ! plus loin ! non, par ici !
Non, par là ! Les oiseaux gazouillent, Jeanne aussi.
Georges l’appelle. Chant des coqs. Une truelle
Racle un toit. Des chevaux passent dans la ruelle.
Grincement d’une faux qui coupe le gazon.
Chocs. Rumeurs. Des couvreurs marchent sur la maison.
Bruits du port. Sifflement des machines chauffées.
Musique militaire arrivant par bouffées.
Brouhaha sur le quai. Voix françaises. Merci.
Bonjour. Adieu. Sans doute il est tard, car voici
Que vient tout près de moi chanter mon rouge-gorge.
Vacarme de marteaux lointains dans une forge.
L’eau clapote. On entend haleter un steamer.
Une mouche entre. Souffle immense de la mer.

Photomontage : SOS d’une terrienne en détresse

Pour connaître de sens des mots « agrypnie« , « serpillière« , « tiretaine« , « anhèle« ,
rendez-vous sur
LE DICO DE L’ÉCREVISSE,
ici.

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil