Dimanche en poésie : Salah Al Hamdani

Salah Al Hamdan, Rebâtir les jours Bruno Doucey Éditions, 2013
Salah Al Hamdani, Rebâtir les jours
Bruno Doucey Éditions, 2013

Transgression volontaire

(À Albert Camus)

 

Je t’écris de mon matin abasourdi
j’ajuste la noyade à mes sentiments
en attendant la tempête de mon petit rêve de rien
envoûté par cette lumière
alors que tu contemples le ciel qui dérive en tornade

Je veux te dire
que je passe mon temps à jouer avec une corde
en sautant les instants poussiéreux
et que je ne regrette pas les souvenirs posés
maladroitement
comme des pierres en moi

Avec l’oubli en floraison
comme le regard d’un enfant sans bouche
je me tiens tel un vent
je découpe la solitude
l’héritage de la mémoire de cet automne dans l’écriture
alors la cruauté du fourbe s’abat sur nous
comme une ultime vengeance

Tout vient de loin
les voix et les rêves brodés du retour
cette étoile qui drague la fenêtre
et même la crainte d’être bombardé
comme la mère restée dans la guerre

Pourtant la lune ne reconnaît plus les fusillés
et l’aliénation des hommes d’ici
n’amuse plus les exilés

Je t’écris
parce que je ne m’habitue pas à regarder les lâches
qui ignorent la nostalgie

Je t’écris
de ma peine
d’une France piratée
dans cette bibliothèque mutilée
et pourtant je veux mourir ici
malgré l’imperfection de l’aube
malgré les livres et leurs auteurs
désormais dans des cartons

Salah Al Hamdani,
Rebâtir les jours

Bruno Doucey Éditions, 2013


 Écri’turbulente sur FB

 

Revenir à la page d’accueil

21 réflexions sur “Dimanche en poésie : Salah Al Hamdani

  1. Tu as tout le catalogue Bruno Doucey dans ta biblio poésie !!! 😆 C’est encore une découverte, plus que lumineuse, bouleversante quand on connaît les déchirements auxquels a du faire face Camus avec « la mère restée dans la guerre »…et cet oubli qui lentement ensevelit les livres des meilleurs…au profit de « barbaries » qui ne méritent pas le nom de « livre »… Merci encore ma Tine de ce travail que tu fais avec la poésie, c’est enrichissant et en plus enchanteur ! Bises♥

    Aimé par 1 personne

    1. Savais-tu en écrivant ce commentaire, Isabelle, que Salah Al Hamdani s’est nourri de l’oeuvre de Camus ? Le lien que tu fais, s’il est involontaire, est extraordinaire de perspicacité !
      Salah AL HAMDANI, poète et homme de théâtre d’origine irakienne, est né en 1951 à Bagdad.
      Il est originaire d’une famille modeste du sud de l’Irak, son père était menuisier, sa mère paysanne, il a commencé à travailler tôt, dès 7 ans, il allait à l’école du soir à partir de 11 ans.
      Pour vivre il s’est engagé dans l’armée et c’est là qu’il acquis sa conscience politique, lorsque que son régiment est envoyé à Kirkouk pour mater une rébellion kurde. Lorsque des enfants sont kurdes arrêtés et tabassés, il entre en action et se retrouve en prison où il écrit se premiers poèmes à 20 ans
      A la sortie de prison, il est interdit de travail, menacé d’assassinat, il ne lui reste que l’exil et il vient en France.
      Il y demeure toujours.
      Écoute son poème, qu’il dit lui même, et, dans le com’ suivant, celui que j’ai offert à Anne :

      J'aime

      1. Ma Tine, en haut à droite sous le titre il a écrit (à Albert Camus) !!! 😆 Donc aucune perspicacité de ma part mais comme je connais bien Camus, ça a fait tilt de suite ! Merci pour les deux vidéos, Bagdad mon amour m’a donné des frissons ! L’autre aussi ! C’est merveilleux… malgré la thématique de la désespérance et des blessures indélébiles de l’exil. Bon je vais enfin pouvoir aller dormir maintenant, j’ai ma dose de poésie et demain j’irai sur le site de cet immense Monsieur !

        Aimé par 1 personne

    1. Écoute ce poème, Anne… (et celui que j’ai inséré au dessus, pour Isabelle)

      Ce poète, que j’ai découvert lors du Mémorial virtuel en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, m’émeut profondément.

      J'aime

    1. Flipperine, ha bon ? Je ne trouve pas le tableau si noir sauf si certains se servent de leur parano pour le noircir ! Dans ma campagne et comme dans beaucoup, en France nous sommes en sécurité mais ça risque de changer …;)

      J'aime

      1. Mais quand nous sommes bien dans nos coeurs et dans nos âmes, ils sont en sécurité ! Nos émotions, un peu moins, la preuve : certains en font un maelström cacophonique et génèrent des paniques inutiles… Il y a déjà assez à faire sans en rajouter non ? 😉

        Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s