Cours, poète !

Cours, poète, cours
dans la forêt du verbe,
respire, inspire,
avale au vol une virgule,
souffle une métaphore.

Cours, poète, cours,
cours plus vite encore,
car la nuit tombe
et tu entends, derrière toi,
courir toujours plus vite,
toujours plus près,
courir, souffler et geindre
une grande ombre sans visage.

 

Jean Joubert,
L’alphabet des Ombres,

Éditions Bruno Doucey, février 2014