Hommage à Jean Joubert (1928 – 28 novembre 2015)

Ne te retourne pas

Ne te retourne pas !
Si tu te retournes et la vois
celle qui te suit,
la tant aimée,
elle meurt
et toi aussi tu meurs.
Cela, tu le sais.

Alors
ne te retourne pas,
marche sur ce chemin qui monte
entre les ombres périlleuses.

Dans le doute parfois tu te demandes
si c’est bien elle qui te suit,
puis, le silence étant venu,
si tu n’es pas seul à marcher
sur ce chemin sans cesse plus étroit.

Marche pourtant, ne te retourne pas.
L’ordre de fut donné.
Marche.
La nuit s’avance.
Au Nord, sur une cime
vacille l’unique étoile.

Jean Joubert,
L’alphabet des Ombres,

Éditions Bruno Doucey, février 2014

 

3 réflexions sur “Hommage à Jean Joubert (1928 – 28 novembre 2015)

  1. J’y ai pensé toute la journée et j’ai lu ce que j’ai trouvé sur le net. On sent dans ce poème la prescience aiguë de la fin d’un chemin et souvent comme chez beaucoup de poètes ce n’est pas triste, juste infiniment douloureux quand ça fait écho à nos blessures profondes et enfouies. Merci ma Tine pour ce bel hommage que tu nous as offert !☺️❤️

    J'aime

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s