Une certaine philosophie de l’humanitude

humanitude

J’ai ouvert une nouvelle catégorie que j’ai nommée « Ratiocinations Turbulentes » (du latin, ratiocinari, de ratio, raison, et canere, chanter). J’ai l’intention d’y chanter la raison, donc ; d’y insérer des billets de [bonne ou mauvaise] humeur, de bonne [ou mauvaise] foi, de réactions diverses sur l’actualité sociétale, en espérant y trouver des motifs d’optimisme. Ces articles se voudront « citoyens » (du latin « civitas » qui désigne la cité, lui-même formé sur « civis » qui signifie « citoyen, qui habite la cité « ), la cité à grande échelle : la planète et son humanitude.

Tiens, à propos d’humanitude…

C’est la « capacité d’un être humain à prendre conscience de son appartenance à l’espèce humaine comme membre à part entière », selon l’écrivain suisse Freddy Klopfenstein qui a créé ce mot en 1980.

« L’humanitude, c’est ce trésor de compréhensions, d’émotions et surtout d’exigences, qui n’a d’existence que grâce à nous et sera perdu si nous disparaissons. Les hommes n’ont d’autre tâche que de profiter du trésor d’humanitude déjà accumulé et de continuer à l’enrichir», a repris le professeur Albert Jacquard, en 1987.

Vous suivez ? Ça vous parle ? On en palabrera ?

© Martine – 25 novembre 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Les ratiocinations turbulentes du 24/11/2015, ici

Revenir à la page d’accueil

11 commentaires

  1. J’aime, quant à moi, beaucoup les néologismes quand ils ne sont pas des anglicismes imposés; ce sont à mon sens des signes d’évolutions du langage, et portent pour moi l’espoir d’une possibilité d’évolution de l’être humain. Je suivrai donc tes ratiocinations avec intérêt en essayant d’éviter les turbulences, qui, elles, me donnent des crises d’angoisses.
    Bises

    J'aime

  2. Ce 25 novembre, est passée un peu inaperçue La Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Acte citoyen, solidaire, d’amour, d’acceptation, de compréhension du prochain, en l’occurrence de la prochaine, du respect des droits à l’égalité, éducation, santé, travail, vote, des femmes… s’il en est.
    Et une pensée pour ces jeunes femmes enlevées, esclaves sexuelles, ventres reproducteurs; pour celles, aussi, qui sont parties de leur « plein gré », servir daech.

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est la première fois que je lis et entends ce mot « humanitude » !! (J’en suis un peu éberluée, je l’avoue… ces néologismes, parfois… sont un peu « too much »)

    J'aime

  4. Moi j’aime bien ces suffixes en « Ude » ! Et tes ratiocinations en général, toujours très bien vues, équitables… C’est donc avec grand plaisir que je les suivrai parce que je sais que tu es puits d’humanitude !!! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. De la métaphysique des tubes (en quelque sorte, dont le titre a déjà été repris par une certaine auteure belge dont je ne me revendique pas fan pour autant). Des réflexions (formé sur le supin reflexum de reflectere, v. réfléchir) à suivre sans béatitude aucune…

    Aimé par 2 personnes

  6. Excellente initiative, que je suivrai avec curiosité ! Même si le mot humanitude ne m’inspire que peu. Ça me fait trop songer à tous ces néologismes ségoléniste… comme branchitude, etc… Mais ce n’est qu’une légère réserve. En revanche, j’aime beaucoup « ratiocinations turbulentes »

    Aimé par 1 personne

    1. Les digressions royalistes ne sont pas ancrées dans l’historicité. La notion d’humanitude, elle, l’est. Et puis n’est-ce pas une autre façon de prendre de l’altITUDE, et s’extraire de notre solITUDE ? Mais je comprends votre réserve.

      Aimé par 1 personne

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s