Vos commentaires ?

Vous souvenez-vous ? Le prochain d’entre vous qui [entre]tiendra l’agenda du mois prochain sera désigné par vos votes en fonction du caractère « ironique » (amer, blagueur, caustique, dérisoire, goguenard, gouailleur, humoristique, malicieux, moqueur, narquois, persifleur, railleur, sarcastique, sardonique, voltairien) du commentaire qui devait accompagner votre texte. À ce jour, je n’ai pas beaucoup de grain à moudre pour organiser le scrutin.

Alors, il va vous falloir d’urgence reprendre vos plumes : en comme-en-terre de ce billet, pouvez-vous, avant le 26 :

  • recopier celui que vous avez déjà écrit

ou

  • en rédiger un (pas trop long cependant)

Allez ! On ne s’endort pas sur ses lauriers !

28 réflexions sur “Vos commentaires ?

  1. Ironique et prêt à consommer WP ? Plus miel, plus patte, plus flasque de petit cru. Ca se complique ! Même le marmiton des fonds de frigo aura du mal je crois à vous pondre une recette. J’ai cru voir passer un fromage aussi, tout cela nous ramène vraiment au niveau de l’estomac !

    Aimé par 1 personne

      1. Pourtant si ma logique logistique est juste, le consommé WP est un miel de fromage stocké dans une flasque au fond d’un frigo. Créneau porteur de production intensive à venir de la flascouillette suspensive vocabulistique murmurante.

        Aimé par 1 personne

  2. MdR ! C’est que ça déboîte au débotté dans les encoignures en ces lieux goguenards ! Dé-penser moins pour panser plus, oui mais pas trop vite, pas tout de suite… Et comme dirait Boris Vian, j’irai botter en touche sur la tombe de toutes les piquettes ! Vlan ! Ou pof, c’est comme on veut.
    Quoique vlan soit plus proche de Vian, mais bon, je n’en ferai pas un fromage, même si ça va bien avec les bons crus.
    Quoique pour dire vrai, pof ne soit pas très loin de bof.
    Je préférerai donc vlan, moins aquaboniste.
    Quoique… Quoique quoique ressemble par trop à couac, qui fait penser à couic, bref, on pourrait y passer la nuit.
    J’ai vu s’ouvrir un franc rictus ouvert jusqu’aux oreilles et agendonique dans ma poitrine à la lecture de ces fleurons narquois. Mais bon sang Martine, comment tu t’y prends pour provoquer ce beau déraillage ?
    Si le train de sondage-prêt-à-être-consommé de WP n’arrive pas à l’heure, faudra pas s’étonner !
    Illuminée, moi ? 😀 😉
    😉

    Aimé par 1 personne

  3. Je souhaite souffler un léger murmure de contestation devant cette requête que je juge totalement justifiée (vu qu’elle faisait partie du sujet de départ) !
    Ainsi, dictat capitalisti-scopique, il faut toujours plus produire ! Vas-y, remets le stylo sur la feuille blanche !!!
    Ainsi tricoter de la page vide à grand renfort de mailles maladroites ne suffit plus, il convient, de surcroît, ou de poing-de-croix, je ne sais plus, d’ironiser encore et plus… Eh bien non !! Je m’y refuse ! Je ne serai pas tacheté !!

    Aimé par 1 personne

  4. Entre deux ave et un pater, je me colle à l’ironie, meine Liebe, avant de finir mon devoir pour ce soir; un petit article à écrire en allemand sur Paris Berlin, ce nain napoléonien, ayant piqué le quadrige de la Brandeburger Tor, voulait pas le leur rendre, ou contre rançon, a dû le leur redonner, encore emballé dans les cartons, et gratis, parce que les allemands, anglais, etc…lui ont mis la pâtée. Bon, je crois que j’ai confondu…je reviens après…tchüss

    Aimé par 1 personne

  5. Oh là ! du calme ! Vos commentaires ne rentrent pas dans les cases du sondage tout livré-prêt-à-être-consommé de WP….
    Vous ne pouvez pas faire plus court, siouplé ?

    Cela dit je me marre bien avec vos divagations, alors vous pouvez continuer.
    Alors, vous le faites en deux fois, votre com’
    light, pour l’élection de miss-ter agenda
    heavy pour le bonheur d’extravaguer

    J'aime

  6. La flasquitude est dans l’air du temps et c’est en mixant qu’on devient un mixeur ! Je mixe donc je suis, un peu des commentaires par ci, un peu par là, un peu d’amour, un peu de miel et tout cela bien mélangé, donne à peu près cela. Que je me suis plongée en apnée dans des récits talentueux et suspensiques, remplis à ras bord de trouvailles vocabulistiques qui faisaient bien sourire (ceci pour la patte, j’ai dit, mais je pourrais le dire pour d’autres, flatteuse que je suis). Qu’il y en avait une illuminée pour transformer la piquette en grand cru qui bottait le train, ou pas, et de sérum d’anti-vérité et le jet d’œil par delà les balustrades. Qu’avec ces montres molles et flascouillettes, on a failli relâcher ses neurones mais pas que. Qu’avec la Jacou, le whisky, c’est pas terrible pour la sister du brother bisexuel. Qu’en Angleterre, pendant ce temps-là, il y a en a, oui Mossieur, qui dégomment la violence en écrivant, parfaitement, un comble, dont le professeur Taurus aurait apprécié la saugrenuité derrière son binoculaire à dents, et qu’en gros, l’agenda ironique irrade pour panser autant que pour penser et égayer les poules, les enfants, les grands, Fatima, le guépard posté sur son arbre. En gros, hein !

    Aimé par 3 people

  7. Ben oui ! y en a qui bossent ! enfin qui essaient ! Vous voulez de l’ironie, je vous préviens : vous aurez été prévenus : c’est sous-presse ! parce qu’entre les infos à écourter, les idées reçues à renvoyer à l’expéditeur NPAI, les amalgames à pulvériser (surtout dans la pâte à pancake ), les contre-vérités à contre-vérifier, les va-t-en guerre à leur dire qu’on revient de tout, les de Montant, en leur disant qu’il est mort, les yaka à regarder en secouant la tête en répondant ri, il faut dire qu’il ne nous reste pas grand chose de notre ironique regard sur les choses de notre quotidienneté. Tout cela est pire qu’un trottoir Lyonnais miné de crottes de chiens un dimanche matin ! Difficile d’aller acheter son croissant (aïe va-t-on me taxer de communiste ou d’islamime ?) dominical sans revenir avec une odeur bizarre accroché à la semelle de ses bottes de sceptique lieu ! (j’ai bien écrit sceptique ?). Alors à défaut de régler mes comptes, je vais dicter mes règles, j’y compte bien, pour décembre !
    Je me demande si le marronnier annuel des feuilles de chou gras, va déclarer cette année les 425 SDF morts du fait de leur condition de vie dans la rue l’an dernier, état d’urgence depuis 1954 ?
    Bises, comme le vent d’hiver qui frappe à notre porte.

    Aimé par 1 personne

  8. Le temps se prête moins à l’ironie qu’à la flasquitude, et là, je prêche pour ma paroisse. Mais puisque tu insistes, Martine, et pour te faire contre poids, Monsieur Dodo agouailleur, je penche pour le ionique british qui mordille son stylo à la terrasse du café de la gare en rêvassant sur les docks, nom d’une page blanche ! Et puis si je peux, j’irai dégoiser, grincer de l’ironie, mais pas trop. Sinon décembre rattrapera la flasquattitude temporelle qui baigne mes horloges bio-ironiques et je devrai courir après le temps pour remplir la mission de l’agenda de décembre. Je préfère brosser mon poil dans la main dans le bon sens. Merci à tous de me comprenurer parfaiturement et 3h/3h. 😀

    Aimé par 2 people

  9. Ben moi faut déjà que j’ironise un petit billet, avant que seulement songer à gouailler un commentaire.. Et puis de toutes façons, on sait tous bien que c’est Monesille qui va gagner, une fois de plus, le prix de l’ironique ironie : ça fait déjà combien d’éditions qu’elle décline l’invitation ?
    🙂

    Aimé par 2 people

    1. Je suis certaine que tu feras les deux avec talent 😀

      Quant à Monesille, qui se déguise en Arlésienne, peut-être, en effet,sera-t-elle la prem’s du com’ ironique, à moins qu’il ne soit onirique !

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne gouaille que parce que c’est dans le cahier des charges proposées par Martine. En général, le plus grand respect inspire chacun de mes commentaires.
        And yes, you can write englische, a sailor’s langage a dodo surely do know well !

        J'aime

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s