Les plumes de novembre

LOGO

Asphodèle, comme nous tous bouleversée par les attentats de Paris, le 13 novembre dernier, écrit, en prélude,

Et parce que ç’aurait pu être vous ou moi à tomber 
sous les balles des terroristes, 
je vais vous demander ce que vous inspire :
ÉCHAPPER
Vingt-six mots étaient à ma disposition, que j'ai tous utilisés :
belle, gardien, lapin, destin, envolée, fermer, souffle, partage, 
quitter, s’abstraire, voyage, cavale, réchapper, chose, respirer, 
poète, nid, rêve, vie, doux, fugue, oiseau, imaginer, balles, 
poudre,  bercé

Tu sais, dit le poète,
c’est belle chose,
respirer la vie !

Tu sais, dit l’oiseau,
c’est fabuleuse envolée,
quitter le nid !

Tu sais, dit le lapin,
c’est doux rêve,
s’abstraire des balles !

Tu sais, dit le gardien,
c’est difficile besogne,
déjouer la cavale !

Je sais, dit l’aède,
c’était mon destin,
écrire l’immortalité.

Je sais, dit l’oiselet,
c’était un beau voyage,
une fugue sur le souffle des alizés.

Je sais, dit le capucin,
c’était un aléa,
vouloir réchapper à la poudre.

Je sais, dit le geôlier,
c’était fermer les portes,
ne rien résoudre.

Mais nous savons, disent-ils,
soudain beaucoup moins volubiles,
imaginer le partage dans l’humanité,
c’était se bercer de velléités.

© Martine – 21 novembre 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil

40 commentaires

  1. Je reviens de voyage pour lire ce beau poème écrit dans l’émotion avec la force de l’émotion. Mais je sais aussi auraient-ils pu dire que c’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière.
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Ah…la poésie ! Ton texte est remarquablement bien construit, j’aime beaucoup les structures répétitives, ça demande une grande rigueur syntaxique.
    Mais le résultat est d’une légèreté et d’une profondeur magnifiques.
    Bisous, bienvenue au coin des poètes…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Célestine :D. Je ne me prétends pas poète, ni écrivain, cependant ! Je suis contente d’avoir « réussi » celui-ci, certes. Un peu le sentiment qu’il s’est construit tout seul, naturellement.
      Bon dimanche m’dame. Bisous.

      J'aime

    1. Merci Ghislaine 😀 Sans fausse modestie, je suis moi-même surprise de ce « résultat ». C’est vrai que je disposais de tous les ingrédients nécessaires : l’émotion et les mots pour la dire. Bon dimanche !

      J'aime

  3. Bonsoir Martine,
    Un beau poème, et un petit coucou rapide, je reviens de Bruxelles pour avoir enterré le mari de ma meilleure amie à Bruxelles, qui est décédé le 12 novembre dernier.
    Je m’en vais chez Asphodèle pour aller lire son article auquel je n’ai pas pu participer.
    Bonne soirée amicale, et un poème court et efficace.
    Geneviève

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Geneviève. Ces obsèques, dans le contexte actuel, ont dû être encore davantage chargées de douleur.
      Mais – je suis très bien placée pour en parler – quand la vie part « naturellement », c’est moins révoltant (si possible) que lorsque elle est volée sauvagement.
      Je te souhaite, ainsi qu’à ton amie, force et courage !

      J'aime

    1. Je te remercie Jacou. Mais – je ne l’ai pas dit à Asphodèle – je ne graverai pas mes mots sur le mémorial : il est réservé à ceux des vrais poètes.
      Et c’est un titre auquel je ne prétends pas 😉

      J'aime

  4. c’est très difficile de faire aussi court avant autant de mots et surtout sous la forme d’un poème. Ce que je sais c’est que c’est de la vraie poésie car le sens m’échappe même si j’ai compris l’idée générale…Bises.

    Aimé par 1 personne

  5. Comment ça on ne te connaissait pas ? Thiébault, Adrienne ? Dans mon bureau !!! 😆 Il est superbe ce poème, admirablement construit et tu nous fais passer le message avec ta délicatesse habituelle, bravo ! Tu peux l’inscrire au Mémorial ! Et il faut dire à Anne (de Louvain) qu’on ne vote pas aux plumes, ce n’est pas un concours, juste jouer avec les mots, du mieux qu’on peut ! 🙂 Bises Ma Tine !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais si, Thiébault et Adrienne me connaissaient ! C’est parce que ni l’un ni l’autre n’a fait le lien entre littér’auteurs et écri’turbulente ! Comme quoi, le visuel des blogs a aussi son importance ! Et puis, peut-être est-ce la preuve qu’ils ne me suivaient pas (mais ils sont excusables).
      Oui, je l’aime bien, mon poème (pardonne mon outrecuidance) et je te remercie de me confirmer que, cette fois, j’ai réussi à mettre ensemble des mots qui donnent sens, (comme le souligne Adrienne) aux réalités. Oui merci.
      Quant à Anne, ma fan de cœur, elle n’est pas toujours – et heureusement – aussi inconditionnelle. Mais je suppose qu’aujourd’hui, emportée par son élan, elle s’est emmêlée les pinceaux.
      Et pour conclure, je voulais te dire que le mot que tu as choisi, et ceux qui en ont découlé, sont au plus proche de mes émotions de ce moment.
      Bises Belle !

      J'aime

        1. Oui, mais le lien était indiqué (et l’est toujours) sur littér’auteurs. C’est pas grave, l’essentiel est que nous soyons retrouvées, n’est-ce pas ?

          J'aime

    1. Merci Anne ! Comme le souligne Asphodèle, ici l’on ne vote pas, du moins de façon formelle. Mais ton enthousiasme m’enchante et me touche. Oui, merci !

      J'aime

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s