Mémoire du 13 novembre 2015 : Katerina Anghelàki – Rooke

Hommage aux victimes des attentats à Paris le 13 novembre 2015
Hommage aux victimes des attentats à Paris le 13 novembre 2015

L’armure

Et maintenant tu dois porter
une autre armure.
Non pas celle qui te protégeait
des attaques de la vie
des orages de la jeunesse
Lorsque tu te cachais sous un métal
que tu appelais poème.
Non pas celle qui te protégeait des promesses
d’invitations dans des lunes inventées
là où toute vague
est couronnée d’argent
et tout corps brille comme céleste.
Non pas cette protection étanche
qui te maintenait au sec
même lorsque tu nageais
dans tes larmes.

C’est une autre armure
qu’il te faut pour te préserver
des messages de la mort
pour t’assourdir lorsqu’on te dit
tantôt que tu es à portée de souffle
tantôt qu’il reste un peu de temps.
Elle devra être faite
dans un matériau solide inhumain
cette armure
pour ne pas te protéger seulement
de l’idée de ta propre mort.

Katerina Anghelàki – Rooke,
Dans le ciel du néant

Al Manar éditions, juillet 2012


Lire l’ensemble des poèmes dédiés, ici

10 commentaires

  1. Quels poèmes magnifiques. Mais parait-il la poésie ne se vend pas ! C’est ce que me disait mon voisin poète ! On ne l’enseigne plus, on ne la dit plus, on ne la découvre que grâce à des curieux dans ton genre. Merci pour ces partages. Ca m’émerveille !

    Aimé par 1 personne

    1. En juin, à Paris, se déroule, Place Saint Sulpice, « LE MARCHÉ DE LA POÉSIE ». Voici 2 années que je le fréquente : ce sont de fabuleux moments de rencontre, de partage et de découverte. Peut-être, un jour, pourrions-nous nous y retrouver ? 😀

      J'aime

      1. Je vais à Paris fin janvier : l’hôtel est à côté de la place de la République. Mon Dieu !
        Je me plonge toujours dans Paris comme en apnée. C’est une ville si magnifique, si vivante, si extraordinaire et d’autres, hélas, l’ont également remarqué pour la défigurer. Mais je ne connaissais pas ce marché : ça me met un peu de baume sur le cœur !

        Aimé par 1 personne

        1. À Paris, j’ai une guide extraordinaire : Marilyne. Elle me concocte des programmes fabuleux ; et c’est elle qui me fait découvrir les merveilles (parfois cachées) des quartiers. Avec elle, je suis loin de la visite « touristique » 😉

          J'aime

    1. Un autre poème, encore :

      OLIGARCHIE TERRIBLE

      C’est un monarque absolu que la Peur ;
      rien ne fait ombrage
      à sa toute-puissance.
      La reine Désespérance à côté
      a moins de juridictions bien sûr
      puisque on dirait que tout est perdu.
      Quand elle ne se sent pas jeune et forte
      pour faire sombrer dans le deuil
      les âmes-bateaux, elle réclame de l’aide
      à sa tristesse exclusive
      qui ne coûte pas cher, ne gêne pas
      ne crie pas, n’entrave pas.
      Et si tu ne la chasses pas, elle reste
      assise fidèle à ton côté, pour avec toi
      contempler, les yeux vides
      le vide en toi.

      Aimé par 2 personnes

  2. Un autre poème de Katerina Anghelàki – Rooke

    L’ANOREXIE DE L’EXISTENCE

    Je n’ai pas faim, pas mal, je sens bon
    si je souffre au fond de moi je n’en sais rien
    je fais semblant de rire
    je ne désire ni l’impossible
    ni le possible, les corps
    qui me sont interdits ne rassasient pas
    mon regard. Parfois je lève les yeux
    pleins de désirs vers le ciel
    à l’heure où l’éclat du soleil s’efface
    et l’amant d’azur s’abandonne
    aux charmes de la nuit.
    Ma seule participation
    au tourbillonnement du monde
    est mon souffle régulier toujours.
    Mais je me sens participer
    d’une autre façon, étrange :
    soudain m’angoisse
    la souffrance humaine.
    Elle s’étend sur la terre
    telle une nappe rituelle
    trempée de sang
    qui recouvre dieux et mythes
    renaît éternellement
    et s’identifie à la vie.
    Oui, je voudrais pleurer
    mais tout est sec, la source de mes larmes
    aussi.

    Aimé par 1 personne

Répondre à aifelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s