Poésie turbulente : Marô Barbieri

Poésie gratte-monde, Revue de la Maison de la Poésie Rhône-Alpes N°43 , octobre 2008
Poésie gratte-monde
Revue de la Maison de la Poésie Rhône-Alpes
N°43 , octobre 2008

l’œil du poète

dans l’œil du poète
la vie s’allonge
la vie s’agite
le sang hurle
et l’injustice cache son visage

dans l’œil du poète
il y a des vols majestueux
une rumeur de cascades
des morceaux de quotidien
et des rêves qui traversent des montagnes

dans l’œil du poète
il y a toujours un lendemain
un souffle nouveau
poignant et fragile
mais permanent

dans l’œil du poète
la vie ne fait pas silence

Marô Barbieri,

traduit par Maria Mendes Ferreira Baseilhac
& Françoise Duprat


Marô Barbieri est née en 1944 à Bento Gonçalves, Rio Grande do Sud (Brésil). Elle vit à Porto Alegre. Poétesse et écrivaine, professeure de langue et littérature portugaise et brésilienne, elle a publié de nombreux recueils de poésie, dont les plus récents, aux éditions Innova/MB Empreendimentos. Porto Alegre : Um País diferente, 2004 ; Os Olbos májicos do João, O Baile das Portas, 2006 ; et plusieurs anthologies.

Son site est ici.


Ce poème est extrait du recueil Poésie gratte-monde, édité par la Maison de la Poésie Rhône-Alpes, octobre 2008.

2 commentaires

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s