LA GRANDE HUMANITÉ

La grande humanité voyage sur le pont des navires

Dans les trains en troisième classe
Sur les routes à pied
La grande humanité

La grande humanité va au travail à huit ans

Elle se marie à vingt
Meurt à quarante
La grande humanité

Le pain suffit à tous sauf à la grande humanité

Le riz aussi
Le sucre aussi
Le tissu aussi
Le livre aussi

Cela suffit à tous sauf à la grande humanité

Il n’y a pas d’ombre sur la terre de la grande humanité

Pas de lanternes dans ses rues
Pas de vitres à ses fenêtres

Mais elle a son espoir la grande humanité

On ne peut vivre sans espoir.

Nâzim Hikmet
Tachkent, 7 octobre 1958