ANNE DE LOUVAIN LA NEUVE

Deux journalistes retenus en otage

Alors qu’ils conduisaient une enquête sur les arguments de vente employés par un célèbre magasin suédine dont nous tairons le nom, pour ne pas nuire aux négociations actuellement menées par la police, deux confrères sont retenus depuis 24 h dans la galerie marchande dudit établissement commercial.

D’après nos premières informations, le preneur d’otage serait un charcutier en plein burn-out, qui ne parvient pas à faire entendre ses raisons, bonnes ou mauvaises, lorsqu’il rencontre Monsieur Paul Lipome, explique-t-il.  (Nous communiquons son patronyme sous forme d’anagramme pour préserver l’anonymat de ce fonctionnaire d’État).  Nous avons pu enregistrer le réquisitoire – complètement incohérent– qu’il vocifère dans son mégaphone : « Marre d’être traité de charcuteur ! Que je suis tout juste bon à égorger les porcs. J´ai jamais tué de porcs. Ou alors y a longtemps, ou bien j´ai oublié. Ou ils sentaient pas bon. C’est vrai qu’ils sentent pas bon, les porcs, mais c’est pas une raison ! »

Une hôtesse de ce magasin très connu et fort perturbée par ces évènements, a pu nous joindre, par texto, dissimulée derrière l’un des piliers en carton-pâte de la scène du drame : nous retranscrivons ses propos, in extenso, sans corriger son orthographe.

« Il dit qu’il veut explorer d’autres porcs. En nageant, muni d’un tube à respirer au dessus détaxes, de lunettes de plongée dans la bauge et de palmes non académiques, dans les eaux fangeuses des soues… (NDR : le dernier mot a été effacé) ».

Pour montrer sa détermination, le malfaiteur a affublé ses otages des attributs qu’il semble vouloir obtenir par la force. La photo a été prise par cette même hôtesse.

Nous vous tiendrons informés dans nos prochaines pages.

Re-porc-tage effectué par notre correspondante locale de presse planquée derrière un porc-tillon.

Écrit, avec jubilation, pour l’agenda ironique, conduit en ce mois de septembre de l’an 2015, par Anne de Louvain-la-Neuve. Le thème est présenté ici.

Pour suivre l’avancée des cogitations de tous les participants, c’est ici.

© Martine – 05 septembre 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Revenir à la page d’accueil