Cahiers du jour : réflexion

2015-07-10 REFLEXIONMoui, y’en a qui pensent peut-être que j’ai laissé tomber.

Moui et Noui. Pas laissé tomber l’écriture, mais en train de réfléchir aux procédures. Jusqu’alors, j’aimais bien le concept des « réels » à la Queneau. Qui, si on a lu les « Exercices de style » du sus-nommé, n’ont rien, mais absolument rien à voir avec le Monsieur..

Cette idée de réel me plaît bien, parce qu’elle oblige à écouter son quotidien et à lui donner parfois le sens que l’on perd dans la frénésie frénétique qui nous accompagne chaque jour.

Pouce, je pause ! J’écris mon réel. Ça, j’aime bien.

Ce qui est en train (locomotive et wagons compris) de me lasser, c’est de devoir chercher dans les faits du jour, aléatoires pour la plupart, ce qui pourrait coller à une consigne d’écriture, tout aussi aléatoire.Trop de consignes tuent la consigne.

Comme j’ai très envie de m’astreindre à cet exercice d’écriture quotidien, et que je ne saurais le faire sans règles édictées, j’ai pensé que je pourrais m’édicter mes propres règles.

C’est ce à quoi je réfléchis. Je vous tiens au courant.

Si ça vous intéresse ! ? ! ?

© Martine – 10 juillet 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Prochain épisode : allez donc savoir !

Haut de page

15 réflexions sur “Cahiers du jour : réflexion

  1. Je me suis toujours tenue au thème, aux faits réels et quand il n’y en a pas eu ce jour-là qui puisse coller au thème, hé bien je puise ds les souvenirs ou j’invente. Je ne suis pas très « règles », je m’en approche le plus possible si c’est un jeu. Un thème est en soi déjà une contrainte, alors y ajouter un nombre de mots à ne pas dépasser… En plus j’écris sur « writer » qui n’a pas de comptage de mots !
    😀

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis plutôt comme Emilie, je me colle à la consigne de façon réel sur mon quotidien et cela permet souvent une réflexion sur ce qui s’est passé ce jour là, mais en même temps, la seule obligation de le faire c’est moi qui me la donne, pauvre engagement non ? Je comprends aussi ta lassitude à ce jeu là, parce que comme Emilie, je trouve que c’est parfois au détriment d’une création plus littéraire, mais il y a un temps pour tout, à nous de se l’offrir quand on le peut ! Bisous Martine et j’aime bien te lire même si je ne laisse pas toujours de commentaires.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas certaine d’avoir tout compris le comm de PAssion Culture mais de ce que j’en comprends c’est ce que je fais depuis plusieurs réels « Ah. Il me reste ça a faire! ». Je regarde la consigne et j’m’y colle. Cela me permet aussi de préserver le côté sur le vif.
    J’aimais bien te lire tous les jours, tu sais😉
    Le pb de ces réels pour moi est que cela me coupe de mes autres inspirations par un effet pervers de  » pff, c’est bon, j’ai déjà le réel à écrire! » Pour les poèmes, c’est encore différent…
    En tout cas, je te suivrai!
    Je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

  4. Eh bien moi je trouve que lorsqu’on se lance dans ce défi, c’est dommage de ne pas le suivre à la lettre. Attention, je comprends très bien ton point de vue et je le respecte. Mais pour ma part, je trouve que la contrainte est extrêmement créatrice, et j’aime ça.Personne ne nous oblige à le faire, on le fait parce que l’on a envie de le faire. C’est un peu comme si tu décidais de faire le chemin de Saint Jacques en changeant les itinéraires existants. Tu comprends ce que je veux dire ? Mais cela n’engage que moi, bien sûr. Et Raymond n’est plus là pour vérifier ce que l’on fait de son oulipo.
    Bisous célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

    1. Bien vu, Valentyne, mais 60 années d’école de l’un ou de l’autre côté du bureau de la « maîcresse » m’ont conditionnée à respecter les consignes. Je suis un peu formatée, c’est vrai 😉
      Je vais m’inventer, non pas des réels, mais des occasions d’écrire. Ma réflexion commence à donner ses fruits.
      Bises, Madâme et merci de ton passage !

      J'aime

    1. Je pense qu’il n’est pas complètement possible de ne pas suivre des consignes. Quand il s’agit d’ordre, je suis d’accord avec toi. Mais quand il s’agit de recommandations ?

      J'aime

  5. Très bien ce billet de réflexion, je te suis ! Quelque chose m’a fait tiquer ces derniers jours, deux jours de suite ce sont les thèmes : « matière vive » et « mémoire morte », il y avait correspondance et d’un côté impossibilité que Mr Queneau ait pu connaître la « mémoire vive », alors QUI a remplacé par « matière » ? J’dis ça j’dis rien ! C’est vrai que notre quotidien-réel des fois n’a rien d’exaltant ou rien qui puisse être mis en mots. Alors si on pouvait alléger ce côté là des choses ce serait bien…
    Je n’ai rien compris à ce que vient de dire notre prof de physique !!! 😆

    Aimé par 1 personne

    1. Je viens de répondre au prof de physique. Sont tous pareils ces profs (et je sais de quoi [et de qui] je cause). savent plein de choses et savent pas toujours se faire comprendre ! Hi hi, je rigole, bien sûr !
      En tout cas, ma très chère Asphodèle, je te rejoins…
      bientôt.
      Bises

      Aimé par 1 personne

  6. Bien sûr, que ça nous intéresse ! En fait, c’est simple : tu écris ton texte, et après le point final, c’est là qu’on signe 😉 .
    Plus sérieusement, chez moi, c’est souvent la consigne qui crée le réel. Par exemple, le jour de la liste, c’est vrai que j’ai un tombereau de critiques en jachère, mais pas plus ce jour-là qu’un autre. Simplement, en réfléchissant à la consigne, je me suis dit « m…, c’est vrai, il y a encore cela qui traîne dans ma TDL, si je mettais un peu d’ordre dans cela pour m’encourager / décourager » (biffer la mention inutile) et voilà, le billet rédigé, plus réel que ça tu meurs, venait d’être créé par la consigne.
    C’est un peu comme (excuse-moi, c’est le prof de physique qui cause dans le micro) dans une expérience de mécanique quantique : l’observation du phénomène perturbe le phénomène, et, en quelque sorte, c’est la mesure de l’expérience qui crée le résultat ;-).

    Aimé par 3 people

    1. « étudier et de décrire les phénomènes fondamentaux à l’œuvre dans les systèmes physiques, plus particulièrement à l’échelle atomique et subatomique ». Si si, je me suis instructionnée… Alors là, je suis bouche bée. Mes réflexions entraînent des phénomènes cantiques ! Alléluia ! Oh… mille excuses pour le blasphème !

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s