2015-06-27 CE QUI ME MANQUE

Accepterez-vous, en ce vingt-sept juin, quelques réflexions zen ?

Plutôt Koan Zen, en l’occurrence.

Je m’explique.

Le Koan n’est pas un problème à résoudre dans un temps imparti. C’est une sorte d’énigme irrationnelle que l’on installe dans son esprit et que l’on va laisser mûrir jusqu’à l’apparition de l’évidence.

Je vous livre celle qui me semble appropriée au thème du jour : « Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as ».

J’aime aussi celle-ci, que je trouve avoir quelques liens avec la précédente : « Ceux qui sont revenus de tout ne sont souvent allés nulle part ».

© Martine – 27 juin 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Prochain épisode : tout le monde ne porte pas de lunettes

Haut de page