2015-06-26 NOMBRES CONCRETS

Sept jours sur sept,  je me creuse le ciboulot pour rédiger un article qui ne soit pas écrit à la sixquatredeux. Je cherche midi à quatorze heures, je mets les mots sur leur trente et un, vingt fois sur le métier je remets mon ouvrage, alors que j’ai trente-six mille autres choses à faire. Parfois mes lecteurs s’en moquent comme de l’an quarante, parfois, je mets dans le mille. Aujourd’hui, je suis aux cent coups, j’ai le trouillomètre à zéro. De deux choses l’une : soit vous adhérez à mon délire à cent pour cent, soit vous me renvoyez dans mes vingt-deux.

© Martine – 26 juin 2015 

 Écri’turbulente sur FB

Prochain épisode : me manque peut-être.

Haut de page