20150527_121147

Un chevreuil s’est égaré, depuis hier, dans mon clos, en centre-village. Il va et vient, tourne et vire. Il ne sait comment se sortir de ce contexte qui lui est hostile. D’un côté, la route, une départementale assez fréquentée ; de l’autre, les champs, où paissent paisiblement deux ânesses et trois poneys.

Inquiet, il cherche une issue, pris entre son envie de retrouver sa liberté et une sensation de panique : tout ce qu’il voit et entend l’effraie. Même les placides baudets, qui, curieux, se sont approchés pour le regarder de plus près, l’ont effarouché. Tout semble le questionner et le terroriser.

© Martine – 28 mai 2015 

 Écri’turbulence sur FB

Prochain épisode : 29 mai ¨ Aujourd’hui bijou.