2015-05-26 BEAUCOUP TROP

Beaucoup trop de vent. Je ne supporte pas. Ça m’irrite. Ça m’exaspère. Ça me rappelle mon adolescence languedocienne.

On dit que le remembrement est en cause. Que la suppression des haies vives a ouvert la porte aux souffles intempestifs d’Éole à ras de terre. Que les baragnes naturelles servaient de brise-vent. Qu’à présent c’est plus facile de cultiver, parce que les halliers étaient un obstacle à la mécanisation.

On dit aussi que la suppression des taillis accélère l’érosion et réduit la teneur en eau du sol.

"Une société qui accepte la tyrannie de l'expert est une société malade". 
René Dubos

© Martine – 27 mai 2015 

 Écri’turbulence sur FB

Prochain épisode : 28 mai ¨ Aujourd’hui pris entre les deux.