2015-05-25 – CONTRE

« Contre » m’évoque davantage la tendresse que l’animosité. Contre moi, cette petite chatte à la douce robe tricolore, qui a fait de ma dernière nuit des moments d’éveil et de réveil, parce qu’elle s’est installée, là, tout près. Elle attire ma main contre elle, met ses moustaches dans mon oreille en me ronronnant doucement : « Dis ? Tu dors ? Moi, j’y arrive pas! ».

Contre… avec… Pour le bonheur de se dire qu’on est bien et qu’on est heureux de s’être rencontré.

Mais… ce qui est précieux avec  ce merveilleux petit animal, l’est aussi parfois avec d’autres animaux que l’on nomme « humains », n’est-ce pas ?

© Martine – 25 mai 2015 

 Écri’turbulence sur FB

Prochain épisode : 26 mai ¨ Aujourd’hui une pensée sauvage.