Cahiers du jour : Fragment d’aujourd’hui dont Hitchcock aurait fait un film.

2015-05-23_Hichcock

“Un film n’est pas une tranche de vie, c’est une tranche de gâteau. ”

Je ne vais pas faire dans la psychose (1960) et vous faire croire que je crains les oiseaux (1963), même si certains me donnent quelques sueurs froides (1958). Je n’ai pas fenêtre sur cour (1954) et n’ai jamais eu la mort aux trousses (1959). Pas l’ombre d’un doute (1943), le crime était presque parfait (1954), lorsque Rebecca (1940) a monté les trente-neuf marches (1935) : c’était bien un complot de famille (1976). Le faux coupable (1956), jeune et innocent (1937) avait un grand alibi (1950).  Dans le jardin du plaisir (1925), l’étau (1969) s’est resserré sur les amants du capricorne (1949). Le passé ne meurt pas (1928), malgré la loi du silence (1953).

© Martine – 23 mai 2015 

 Écri’turbulence sur FB

Prochain épisode : 24 mai ¨ Aujourd’hui c’est mécanique

5 réflexions sur “Cahiers du jour : Fragment d’aujourd’hui dont Hitchcock aurait fait un film.

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s